Test d’effort : à quoi ça sert ?

Test Effort
Il consiste à tester sa santé cardiaque à l’effort. Une démarche indispensable pour toute personne « à risque » souhaitant reprendre une activité physique.

Test d'effort : Pour qui est-il destiné ?

Comme son nom l'indique, il est destiné à évaluer le risque cardiaque à l'effort. Il est obligatoire chez les sportifs de haut niveau. Mais il est aussi vivement recommandé à toute personne de 40-45 ans qui se remet à faire du sport après des années d'arrêt et présente au moins un facteur de risque : hypertension artérielle, surpoids, tabac, antécédents familiaux de maladies coronariennes (infarctus du myocarde...).

Enfin, il est intéressant chez le sportif amateur en cas d'objectif de compétition (marathon, triathlon, raid...).

Qui le décide ?

Votre médecin traitant, médecin du sport ou cardiologue dans un but médical. Il est ensuite pratiqué à l'hôpital, dans un centre médico-sportif ou une clinique en présence au minimum d'un médecin cardiologue et d'un infirmier pour une prise en charge immédiate en cas de besoin. Si le test est décidé pour des raisons exclusivement sportives, il n'est pas pris en charge par l'Assurance- maladie. Son coût varie du simple au double selon l'établissement et la région.

Quel est l’intérêt du test d’effort ?

La recherche d'une maladie coronarienne : troubles du rythme cardiaque (tachycardie, extrasystole...), hypertension artérielle, athérosclérose pour les plus fréquentes. Il peut ainsi se révéler utile dans la prévention du risque de mort subite, qui touche quinze fois plus le sportif du dimanche qu'un sportif bien entraîné.

Ce test permet également de disposer d'informations utiles pour l'entraînement, surtout en vue d'un objectif de compétition ou de l'amélioration de ses performances.

Comment se déroule le test ?

Après un questionnaire sur votre état de forme et la prise de votre tension artérielle au repos, on vous fait pédaler sur un "ergocyle" (vélo), tout en observant le tracé d'électrocardiogramme. Plus rarement, on vous fait courir sur un tapis de course. Doucement d'abord, puis de plus en plus vite, par paliers de 1 minute, jusqu'aux limites de vos capacités respiratoires. Il est très important de se donner à fond pour valider le test.

Pendant ce temps, votre rythme cardiaque et votre tension artérielle sont surveillés en permanence. Toute douleur ou essoufflement anormal et trouble du rythme impose l'arrêt de l'examen.

Apte ou pas ?

Si le test est négatif, il n'y a aucune contre-indication à la pratique du sport choisi. Le médecin vous établira un programme d'entraînement selon vos objectifs.

Si le test est positif et révèle des anomalies, vous serez réorienté vers un cardiologue afin de réaliser des examens complémentaires.

À lire aussi : Comment reprendre le sport sans risque ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires