Peut-on vivre sans rate ?

Rate Organe Ablation
Très fragile, la rate peut être atteinte après un choc à l’abdomen. Et il est parfois nécessaire de la retirer. Les réponses aux principales questions que l’on peut se poser.

La rate est un organe qui se situe dans la partie gauche de l'abdomen, sous le diaphragme. Elle assure principalement deux rôles : un rôle dans la destruction d'anciens composants sanguins (globules rouges, plaquettes) et un rôle anti-infectieux par l'élimination de certains germes, le pneumocoque et l’Haemophilus. Mais le vide laissé par l'ablation de la rate est vite relayé par d'autres organes, notamment le foie.

Quelle vie après une ablation de la rate ?

Une fois la rate retirée, on peut vivre tout à fait normalement. Il est possible de voyager, de faire du sport de façon intensive sans problème.

Une des seules précautions à prendre dans les suites immédiates de l'ablation (ou splénectomie) est de surveiller, les deux à trois premiers mois, le taux de plaquettes pour qu'il ne dépasse pas 600 000/mm3. En effet, n'étant plus détruites par la rate, leur nombre peut augmenter de manière passagère. Si ce taux est dépassé, un traitement préventif à base d'aspirine est prescrit à faible dose, pour éviter qu'un vaisseau ne se bouche.

Du fait du rôle anti-infectieux de la rate, il est aussi nécessaire à moyen terme de prévenir les poussées infectieuses rapides (dites fulminantes). Prévenir les infections à pneumocoque et à Haemophilus est impératif.

Faut-il se faire vacciner ?

Une des principales précautions est de se faire vacciner contre le pneumocoque et l’Haemophilus (quinze jours avant l'opération si elle est programmée). Si la splénectomie est réalisée en urgence, la vaccination se fait dans les jours suivant l'intervention avec des rappels tous les cinq ans.

La vaccination contre la grippe est conseillée annuellement pour réduire le risque d'infections bactériennes secondaires, en particulier à pneumocoques.

Rate Organe Anatomie
© istock

Quand la retire-t-on ?

  • Après un traumatisme de l'abdomen : en cas d'éclatement lors d'un accident de voiture ou de moto... Si elle est fissurée, on essaie aujourd'hui de la conserver.
  • Parfois lors d'un purpura thrombopénique idiopathique : cette maladie hématologique se traduit par une chute du nombre de plaquettes.
  • Dans certaines maladies hématologiques (lymphomes, maladie de Hodgkin...), si les traitements ne suffisent pas.
  • Exceptionnellement en cas de tumeurs de la rate.

Quand doit-on prendre des antibiotiques ?

Il n'y a pas de consensus concernant les traitements préventifs des infections par les antibiotiques. Soit un traitement à base de pénicilline est prescrit pendant deux ans ou à vie, soit le traitement antibiotique est administré lors de la survenue de symptômes. La tendance serait d'agir sur l'infection au cas par cas. Une toux, un mal de gorge, une fièvre inférieure à 38,5 °c... tous ces signes mineurs doivent être déclarés impérativement au médecin.

Par ailleurs, le risque de souffrir d'une infection sévère va dépendre de l'âge du patient au moment de la splénectomie. Celui-ci est plus grand quand on est jeune car l'immunité (vaccinations, infections antérieures) est moins complète. Ce risque est majeur les premières années après la splénectomie.

Est-ce possible de voyager ?

Oui à condition d'avoir toujours de la pénicilline avec soi (ou un autre antibiotique si vous y êtes allergique). En cas d'impossibilité de consulter immédiatement si vous avez de la fièvre, prenez cet antibiotique et consultez un médecin dans les plus brefs délais.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.