La constipation chez le bébé : tout savoir

Constipation
De nombreux bébé sont sujets à la constipation. Ce petit trouble du transit se révèle le plus souvent bénin. Il n’en demeure pas moins indispensable de faire preuve de vigilance. D’autant que la constipation est liée le plus souvent à un problème alimentaire, qu’il convient de corriger pour le bien-être de bébé ! Comment être certaine que bébé est bien constipé ? Comment le soigner et quand consulter ? On vous dit tout.

La constipation chez bébé, qu'est-ce que c'est ?

La constipation est un trouble fréquent chez bébé. Comment déterminé qu'un tout-petit est constipé ? Ses selles sont rares et difficiles, car elles sont sèches et dures. Contrairement à une idée reçue plutôt tenace, ce petit problème de transit est loin de toucher exclusivement les bébés nourris au biberon, puisque les professionnels de la santé estiment que 10 à 20% des nourrissons allaités sont également touchés.

Selles du nourrisson : quelle est la norme ?

Lorsqu'il vient au monde, le système digestif de bébé est immature. Autrement dit, il lui faudra encore du temps pour se développer. L'aspect et l'odeur des selles d'un nourrisson est donc très spécifique. C'est la raison pour laquelle de jeunes parents ont parfois du mal à déterminer si les selles de leur enfants sont normales ou s'il présente un problème d'ordre digestif. Il est donc indispensable de connaître la couleur, la texture et l'odeur normales des selles de bébé, afin de pouvoir déterminer s'il est constipé ou pas !

Poop
© Thebump

À lire aussi : Colique chez le nourrisson : symptômes et astuces pour la calmer

La couleur des selles de bébé

La couleur des selles de bébé est un premier indicateur pour savoir si ses selles sont normales. Au cours de ses premiers jours, bébé doit éliminer le méconium : les résidus accumulés in utero dans ses intestins. Le lait maternel a d'ailleurs un effet laxatif : une aide naturelle pour aider bébé ! Ses premières selles sont généralement vertes ou noires et très foncées, et en quelques jours, elles deviennent jaune.

Bébé est allaité ? Ses selles resteront jaune à jaune vert. Si bébé est nourri au biberon, ses selles tireront davantage sur le vert ou le brun. Lorsque bébé commence à ingérer des aliments solides, les jeunes parents sont parfois surpris en changeant sa couche. Car si les selles d'un tout-petit sont supposées être brunes, elles prennent facilement la couleur des aliments qu'il consomme, notamment lorsqu'il s'agit de carottes.

La couleur des selles de bébé pouvant varier en fonction de son âge et de son alimentation, c'est un élément à prendre en compte, mais il n'est pas absolument déterminant !

La texture et l'odeur normales des selles de bébé

Le méconium est composé de liquide amniotique, de sécrétions et de cellules mortes. S'il est pratiquement inodore, il a une texture très collante, et si cela complique un peu la toilette de bébé, c'est bon signe : ses intestins fonctionnent bien !

La texture des selles de bébé ne tarde pas à se modifier. Si bébé est allaité, ses selles deviennent progressivement semi-liquides et elles sentent le lait. Dans le cas d'une nourriture au biberon, les selles seront plus épaisses et elles sentiront plus fort, car les laits infantiles contiennent souvent des ingrédients que le système digestif de bébé n'est pas en mesure d'absorber. La digestion est donc un peu plus difficile et ces laits produisent plus de déchets. Allaitement ou biberon : des selles trop sèches ou, au contraire, trop liquides, trahissent un dérangement intestinal.

Lorsque bébé passe aux aliments solides, ses selles s'épaississent et elles deviennent plus odorantes. Pas de panique si elles deviennent plus molles lorsque bébé expérimente un nouvel aliment, ou si vous trouvez des débris d'aliments dans ses selles : son intestin est toujours en cours de développement, et il n'est pas encore capable de digérer comme un grand.

Couche
© Parenting.firstcry.com

La fréquence normale des selles de bébé

Au cours de ses premières semaines, bébé fait généralement 1 à 3 selles par jour. Mais cette fréquence peut varier d'un nouveau-né à l'autre. Les nourrissons allaités peuvent ainsi faire une selle après chaque tétée. On note généralement une stabilisation au cours de la 6ème semaine. À l'inverse, certains nourrissons ne produisent qu'une selle tous les 2 à 3 jours. Si les selles de bébé sont rares, il est donc inutile de s'inquiéter tant que la couleur et la texture restent normales : tout va bien !

Quels sont les symptômes de la constipation chez bébé ?

Certains signes caractéristiques permettent de dire si bébé est constipé :

  • Ses selles sont moins fréquentes que d'habitude ;
  • Ses selles sont dures et sèches, en forme de billes ;
  • Ses selles sont plus volumineuses que d'habitude ;
  • Il saigne.

Il est à noter que la constipation s'accompagne de douleurs : mal au ventre, douleur à l'anus... Dans la mesure où bébé est encore incapable de verbaliser ces maux, il s'agit de faire preuve de vigilance. Toutefois, pas de panique s'il rougit lorsqu'il force : c'est tout à fait normal, et à partir du moment où il ne présente pas d'autre symptôme, il n'est donc pas constipé !

À lire également : La fièvre chez bébé : tout comprendre

Les causes de la constipation du bébé

La constipation chez bébé peut survenir dès la naissance. Mais elle touche davantage les bébés de plus de 2 mois. Les risques de constipations sont accrûs lors de certaines étapes clé du développement de bébé :

  • Sevrage ;
  • Diversification de la nourriture

Bébé est susceptible d'être constipé en cas de traitement médicamenteux. Prudence aussi lors de l'apprentissage du contrôle sphinctérien : certes, il est important que bébé apprenne à se passer des couches, mais il est aussi important de lui permettre de le faire dans de bonnes conditions. Être trop pressant serait contre-productif, et l'anxiété liée à l'apprentissage de la propreté peut causer un épisode de constipation.

© Similac

Dans le cas ou bébé est allaité

Lors de l'allaitement de bébé, le transit est réduit : on parle de transit "sans résidus", car bébé n'a que peu de déchets à évacuer. Bébé peut ainsi passer 3 à 4 jours sans faire de selles. Il ne s'agit pas de constipation mais d'un simple phénomène mécanique. Tant que la courbe de poids de bébé reste correcte – et tant que l'aspect des selles est normal – il n'y a pas matière à s'inquiéter.

Attention, donc, à ne pas prendre de décision sans une recommandation médicale expresse ! On évitera notamment de lui donner de l'eau d'Hépar, un remède naturel à la constipation qui se révèlerait contre-productif, lorsque bébé n'a pas de problème particulier de transit !

Il est cependant possible de procéder à une stimulation mécanique. Pour cela, relevez les jambes de bébé et massez délicatement son ventre après la tétée.

Dans le cas ou bébé est nourri avec un lait infantile

L'intestin de bébé est sensible aux moindres modification alimentaire. Le fait de changer de lait alimentaire suffit donc parfois à ce que bébé soit constipé. Cela tient parfois à des détails dans la préparation du biberon : il est donc recommandé de respecter scrupuleusement les doses et la méthode indiquée sur l'emballage.

Il arrive parfois que la composition d'un lait infantile ne corresponde tout simplement pas à bébé. Certains laits maternels diminuent la teneur de lait en lactose, privilégiant la dextrine maltose (un concentré hypercalorique). L'utilisation de laits acidifiés réduit à la fermentation intestinale. Il est donc judicieux d'examiner les ingrédients d'un lait infantile et, si un lait ne convient décidément pas à bébé, mieux vaut en changer !

Enfin, bébé peut être déshydraté, lors d'une fièvre ou lors de chaleurs estivales.

Bébé
© Babycenter

Quand s'inquiéter pour votre nourrisson ?

La constipation se révèle la plupart du temps bénigne. Cependant, il convient de consulter dans certains cas :

  • Lorsqu'elle survient au cours des semaines qui suivent la sortie de la maternité et que bébé a le ventre balloné ;
  • Bébé pleure lors de la défecation ;
  • La constipation dure plus de 4 jours.

Certains symptômes doivent vous alerter, et il est recommandé de consulté en urgence quand :

  • Il y a du sang dans les selles (elles se teintes de noir) ;
  • La constipation s'accompagne de fièvres et d'une perte d'appétit ;
  • Bébé cesse de prendre du poids ou s'il en perd.

Enfin, en cas de constipation, faites preuve de vigilance. Bébé semble aussi souffrir lorsqu'il urine ? Consultez rapidement,  car la constipation accroît les risques d'infection urinaire.

À lire aussi : Conjonctivite chez le bébé : que faire ?

Les astuces et remèdes contre la constipation du bébé

Si bébé est constipé, la première chose à faire est de veiller à ce qu'il s'hydrate correctement. Vous pouvez opter pour une eau riche en sulfate et magnésium (Hépar, Vittel, etc.) et augmenter un peu la quantité de jus de fruits (en privilégiant le jus d'orange). Lorsque bébé est sevré, veillez à lui proposez des repas riches en fibre.

Il est possible de stimuler le transit de manière mécanique. Massez le ventre de bébé en lui repliant les jambes est très efficace, mais vous pouvez aussi le placer sur le dos et lui faire faire des mouvements de pédaliers, en dirigeant doucement ses jambes.

À lire aussi : La rougeole chez le bébé

Bébé
© Parentprime

Dans tous les cas de figures, l'auto-médication est à proscrire, car les lavements et suppositoires sont risqués pour les tout-petits. On évitera aussi la "recettes de grand-mère" qui consiste à utiliser un thermomètre rectal pour déclencher le réflexe de défécation. Non seulement cela ne fonctionne pas, mais c'est aussi susceptible de blesser bébé en cas de fissure.

Si un réajustement alimentaire ne suffit pas à guérir bébé, consultez systématiquement un médecin avant de lui administrer un traitement !

Les aliments pour lutter contre la constipation du bébé

Bébé n'a pas beaucoup d'appétit ? Fractionnez les repas et soignez son régime alimentaire !

Les aliments riches en fibres permettent de lutter efficacement contre la constipation. Misez de préférence sur les céréales complètes ou intégrales pour les pâtes et le pain, mais aussi pour la farine si vous réaliser vos gâteaux vous-même. Proposez-lui des purées à base de légume vert et des fruits frais ou des compotes.

Si bébé est au biberon, vous pouvez ajouter du jus de fruit frais (orange, pomme ou pruneaux).

... et les aliments à supprimer !

En cas de constipation, on oublie le chocolat pour les plus grands ! Idem pour tous les aliments qui constipent : riz, bien sûr, mais aussi banane, carotte et coing. Et si bébé est encore au biberon ? Halte à l'ajout de farine !

Constipation : les traitements médicamenteux

Les mesures diététiques suffisent généralement à soigner la constipation. Lorsqu'un traitement s'impose, il doit être administré sur prescription médicale. Car on ne le dira jamais assez : les laxatifs sont contre-indiqués chez l'enfant.

Pour traiter la constipation de bébé, le médecin prescrit un médicament osmotique doux. Il s'agit d'un type de laxatif spécifique, destinés à hydrater et ramollir les selles, qui agit très rapidement. En cas de fissure anale, il prescrira l'application d'un lubrifiant, comme de l'huile de paraffine.

Les suppositoires glycérinés peuvent être indiqués en tout début de traitement. Ils sont prescrits en cas de réelle nécessité seulement, car leur usage peut nuire au développement de bébé, qui aura du mal à acquérir les réflexes de défécation.

Chez les tout-petits, le recours au lavement est rare. Le médecin peut cependant avoir recours à cette méthode lorsqu'il est absolument indispensable d'évacuer les selles accumulées par bébé.

Constipation et perte du réflexe de la défécation : ne pas les confondre

On l'a vu : un bébé allaité peut avoir des selles très espacées sans être constipé pour autant. Ce n'est pas la seule situation pouvant prêter à confusion pour de jeunes parents. Ainsi, lors du sevrage, bébé va quitter le sein maternel au profit du lait de suite, première étape de la diversification alimentaire. La différence de lactose occasionne généralement une petite perturbation du transit, et la fréquence des selles de bébé peut s'espacer. C'est ce que l'on nomme la perte du réflexe de la défécation, un phénomène bénin qui peu durer jusqu'à 4 semaines. Comment faire la différence entre constipation et perte de la défécation ? Tout simplement en vous fiant à l'aspect des selles de bébé. Si elles sont sèches, il est constipé ; dans le cas contraire, il s'agit de la perte du réflexe de défécation.

À lire aussi : Cours : Apprenez à masser votre bébé !

Couche
© Thebump.com
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires