La DME (Diversification Menée par l’Enfant) : qu’est-ce que c’est ?

Bebe Diversification Alimentaire
La DME est une véritable révolution dans l’alimentation des bébés et des enfants. La diversification menée par l’enfant est une nouvelle façon d’introduire des aliments variés, dès le début de la vie de votre nourrisson. Qu’est-ce que la DME ? Pourquoi cette diversification de l’alimentation est-elle si populaire auprès des parents ?  

La DME donne plus d'autonomie à votre petit. Il sera son propre moteur dans sa découverte de la nourriture. Il pourra explorer son sens du goût et se diriger naturellement vers les plats qu'il préfère. Une nouvelle manière d’appréhender l'éducation culinaire. Elle a pour objectif d'aider votre enfant à se construire et à apprécier une alimentation variée et équilibrée avec une approche douce.

Cette méthode d'alimentation introduit des textures plus solides aux bébés, dès 6 mois. Exit les purées industrielles et les plats pour bébés en pot. La DME prône un retour au naturel et donne une plus grande place à une alimentation intuitive. Découvrons tous ses avantages, les meilleures méthodes pour vous lancer et ainsi que les règles de sécurité à respecter pour mener à bien la diversification de l'alimentation de votre enfant.

La DME (Diversification Menée par l'Enfant) : définition

Avec la tendance vers une alimentation plus saine chez les adultes et la mode du « healthy », on a également vu se développer une remise en question de nos modes de nutrition. En effet, les aliments industriels inquiètent de plus en plus les consommateurs, tandis que les troubles alimentaires et le taux d'obésité croissent. Ces dérives nous poussent à revoir ce que nous mettons dans notre assiette, mais aussi dans celle de nos enfants.

La DME, ou diversification autonome par l'enfant, se base sur le principe que c'est à l'enfant de découvrir par lui-même son alimentation. Une méthode fondée sur une alimentation plus intuitive. Au lieu de lui préparer des purées ou des compotes spécialement « pour bébé », les parents pourront proposer une plus large variété d'aliments à leur enfant. Dès que le bébé aura atteint l'âge de 6 mois, des morceaux de légumes, de fruits ou de féculents mous pourront lui être présentés. Le nourrisson devra alors mettre à sa bouche, par ses propres moyens, les aliments sélectionnés. D'où le nom de diversification alimentaire menée par l'enfant puisqu'il s'agit d'élargir sa palette de saveur tout en le laissant maître de faire ses propres choix.

Dme Diversification Alimentaire
© istock

Pourquoi faire la DME ?

Cette approche récente de l'alimentation des enfants est en train de convaincre de plus en plus de parents. On lui attribue une vision de la nutrition à la fois plus naturelle, moins contraignante pour l'enfant comme pour les parents et de meilleurs résultats en matière d'éducation culinaire. Les études ont démontré que la DME avait pour principaux avantages de :

  • participer à la découverte des saveurs, des odeurs, des textures et des couleurs ;

Une découverte permettant par la suite à l'enfant de connaître une plus large variété d'aliments et à se montrer curieux vis-à-vis de la nourriture.

  • de ne pas à avoir à préparer un repas spécial pour l'enfant en bas âge ;

Avec une méthode classique, il était nécessaire de préparer un repas spécial pour bébé et de prendre le temps de le faire manger à part. Avec la méthode de DME, ce n'est plus une obligation. En sélectionnant les bons aliments, toute la famille peut se retrouver autour de la même table pour manger un repas similaire.

  • participer à développer une meilleure motricité chez le nourrisson ;

Puisque l'enfant doit apprendre à se nourrir par lui-même, il va devoir trouver le moyen de mettre les aliments à sa bouche. Il lui sera nécessaire d'acquérir une bonne coordination et d'améliorer sa faculté de préhension.

  • d'aider à faire découvrir à l'enfant sa satiété ;

Avec la DME, on ne force pas le bébé à avaler une certaine quantité de nourriture. On ne lui impose pas de finir son assiette. Au contraire, ce sera à lui de décider d'arrêter de manger quand il n'aura plus faim et de signaler quand il se sentira rassasié.

À lire également : Le syndrome de dysoralité sensorielle : qu’est-ce que c’est ?

Quand commencer la DME ?

En moyenne, on dit qu'on peut débuter la DME dès que le bébé a atteint l'âge de 6 mois. Mais cela n'est qu'une indication. Le développement de chaque enfant est différent. Il est important de respecter la croissance de votre bébé et de le laisser avancer à son rythme.

Pour savoir quand votre bébé est prêt à démarrer une alimentation autonome, il est nécessaire qu'il ait acquis la capacité :

  • de savoir tourner la tête de gauche à droite et de haut en bas ;
  • de coordonner ses mouvements de manière à prendre les aliments pour les mettre à sa bouche, sans aide extérieure ;
  • se tenir assis dans une chaise haute, pendant plusieurs minutes ;

En cas de doute, n’hésitez pas à demander l'avis de votre pédiatre avant de commencer la DME.

Les aliments à privilégier pour bien commencer

Il convient d'introduire des aliments variés tout en prenant le moins de risques possible. Pour commencer, préparez des menus à base de :

  • des légumes bien cuits, découpés en petits morceaux ou en bâtonnets ;
  • des légumineuses écrasées ou mélangées à d'autres aliments ;
  • du tofu tendre ;
  • des œufs cuits ;
  • des fruits mous comme la banane, l'avocat ou de la pomme cuite ;
  • des pâtes bien cuites ;
  • du fromage, à condition qu'il ne soit pas très dur ;
  • du poisson cuit et sans arêtes ;
  • de la viande tendre comme un steak haché ;

Les aliments à éviter, par contre, sont la mie de pain non grillée, les noix entières, le miel, les aliments crus en général et les plats riches en sucres ou en sels.

Repas Bebe Nutrition
© istock

Les avantages

L'enfant nourri en suivant la méthode de la DME a plus de chance d'avoir une meilleure conscience de sa faim et de son corps. Il est plus à même d'écouter et de reconnaître les signaux de satiété. Il mangera quand il a faim et saura s'arrêter lorsqu'il aura mangé la quantité de nourriture qu'il jugera nécessaire.

Puisqu'on lui donne plus d'autonomie, le bébé aura tendance à développer une plus grande curiosité vis-à-vis des aliments qu'il ne connaît pas. Très tôt, il aura plus l'habitude d'essayer de nouvelles saveurs et de nouvelles textures.

Enfin, pour les parents, la DME permet de ne pas à avoir à préparer différents repas. Cela évite aussi d'avoir à passer de longues minutes à faire manger, souvent cuillerée par cuillerée, le nourrisson. En résumé, cela permet un gain de temps et des repas en famille, plus conviviaux.

Les règles à respecter

Bien que les risques d'étouffement soient minimes, le risque zéro n'existe pas. Pour mener une DME sans prendre de risque, il convient de prendre vos précautions.

La première règle est de ne jamais laisser votre bébé seul avec les aliments. S'il est autonome dans sa nutrition, cela ne veut pas dire qu'il peut manger sans surveillance. Veuillez à ce qu'un adulte soit constamment près du nourrisson pendant le repas.

Afin d'aider votre enfant à rester concentré, évitez les distractions et les bruits pendant la prise des repas. Faites de vos déjeuners et vos dîners en famille, des moments de calme et partage.

Pour éviter que votre bébé ne mange pas suffisamment, respectez au minimum deux repas par jour. Veuillez également à ce que l'alimentation de bébé soit équilibrée et lui garantisse de bons apports en fer et en vitamine C.

Nos conseils pour bien débuter

Si la DME a de multiples avantages, il convient de parler de votre démarche à votre pédiatre. Il pourra ainsi vérifier qu'il n'y a pas d'éventuelles contre-indications pour votre bébé. L'avis d'un médecin sera rassurant pour les parents et lui permettra de vous accompagner au mieux.

D'un côté pratique, un enfant apprenant à manger seul est souvent synonyme de désordre et de multiples taches. On vous recommande fortement de vous procurer un bon bavoir et d'installer la chaise haute loin de surfaces facilement salissantes. Avec la DME, il faudra accepter des petits dégâts au quotidien.

Enfin, laissez votre enfant libre va vous demander de vous armer parfois de patience. Ne vous inquiétez pas au moindre incident ou à chaque événement hors de votre contrôle. Si votre bébé joue avec la cuillère ou les aliments au début, laissez-le faire. Cela fait partie du processus d'apprentissage. Relaxez-vous et prenez plaisir à voir votre bébé grandir et découvrir son sens du goût, de l'odorat et du toucher.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.