Le pic de croissance à 3 semaines : qu’est-ce que c’est et comment le gérer ?

Bébé Biberon Croissance
Le développement de bébé durant sa première année n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Il arrive que bébé demande plus souvent à téter ou à prendre le biberon, c’est souvent le signe qu’il est dans une phase de croissance. Ces pics de croissance ont lieu à différents moments au cours de la première année, et notamment ,entre le 7e et 10e jour, puis à trois semaines, six semaines… Pas de panique, voici quelques signes qui les caractérisent et la manière de les gérer.

Le pic de croissance : qu’est-ce que c’est ?

Entre sa naissance et un an, les pics de croissance sont nombreux, ils débutent généralement entre le 7e et 10e jour, puis à trois semaines, à six semaines, à trois mois, à six mois et à 12 mois. Certains ont également des poussées de croissance à neuf semaines et neuf mois. Ces périodes restent cependant approximatives, elles peuvent se produire avant ou après.

Contrairement à ce que pourrait faire penser ce terme, l’enfant ne grandit pas, d’ailleurs le pic de croissance est aujourd’hui appelé « jours de pointe ». Durant ces pics de croissance, vous pouvez avoir l’impression que bébé régresse, mais en fait c’est pour entrer ensuite dans une période d’acquisition. Dans les jours suivants, il fait de gros progrès comme ses premiers sourires, il peut également commencer à attraper les objets, commence à se retourner, à se mettre assis ou debout, à marcher… Ses capacités intellectuelles et motrices se développent. En fait l’enfant a besoin de se rassurer avant de franchir une grande étape, mais également lors de certains événements comme un deuil ou un déménagement. Il a besoin de vous et s’il a besoin de téter c’est surtout parce que c’est votre présence qui est nécessaire, mais également parce que la succion le rassure.

Bébé Biberon Papa
© Istock

La plupart des parents parlent du pic de croissance à 3 semaines, car c’est la période où le bébé demande constamment le sein. Si certains pics passent quasiment inaperçus, d’autres sont plus contraignants et demandent de la patience.

C’est d’ailleurs ce qui caractérise les pics de croissance, la demande constante de tétée, cette période dure généralement entre 24 et 48 heures, mais parfois cela peut être plus long et il vous faudra patienter quelques jours.

À lire également : Colique chez le nourrisson : symptômes et astuces pour la calmer

Les autres symptômes

Bébé Maman Biberon
© Istock

Le besoin de téter s’accompagne le plus souvent d’autres symptômes et comportements inhabituels :

  • Il est plus collant, c’est-à-dire qu’il va demander à être porté sans cesse et dès que vous le reposez, il se met à pleurer.
  • Il est grognon et pleure beaucoup plus que d’habitude, il est irritable dans la journée et vous avez des difficultés à le calmer le soir venu.
  • Il boit en grosse quantité.
  • Il peut aussi dormir plus longtemps, avoir besoin de plus de sieste et faire des nuits plus longues.
  • À l’inverse, certains bébés dorment beaucoup moins.
  • Il a tendance à prendre du poids.

Tous ces comportements devraient s’atténuer au bout de 24 à 72 heures.

À lire aussi : Le lait : un aliment essentiel de bienfaits

Comment devez-vous réagir ?

Nourrisson Biberon
© Istock

Répondez à sa demande de câlins, n’hésitez pas à le prendre dans vos bras, aidez-vous d’un foulard ou d’un kangourou et s’il le faut, gardez-le plus possible près de vous pour qu’il soit pleinement rassuré.

Ne vous inquiétez pas s’il ne dort plus beaucoup et que ses cycles sont perturbés, tout devrait redevenir normal en quelques jours et bébé devrait retrouver ses habitudes. S’il dort plus longtemps, c’est le moment d’en profiter pour vous reposer.

Si vous allaitez, vous devrez lui donner le sein plus souvent et pratiquer les tétées à la demande. C’est le seul moyen de le caler et du coup, il faut répondre à cette demande. Vous pouvez également pratiquer plus régulièrement le peau à peau avec votre bébé, il a absolument besoin de contact avec ses parents. Cela va permettre de stimuler la lactation.

Dans le cas où bébé est nourri au biberon, vous pratiquerez de la même façon, le nombre de tétées augmentera.

Vous pouvez également lui donner une sucette qui répond au besoin de succion susceptible de calmer l’enfant.

Ce qu’il ne faut pas faire : il ne faut surtout pas vous énerver ni perdre patience au risque d’aggraver la situation et de la faire perdurer. Il ne faut pas perdre de vue que ce comportement ne dure que quelques jours et s’armer de patience. Ensuite, vous allez pouvoir profiter des nouvelles acquisitions de bébé pleinement.

Détendez-vous, c’est le maitre mot durant cette période !  Sachez que cette période est aussi difficile pour vous que pour votre bébé. Il ne faut pas être anxieuse, car votre bébé le ressentirait et ça aurait un effet sur la lactation. Relaxez-vous et demandez de l’aide à votre entourage pour pouvoir vous consacrer à bébé pleinement.

Prenez du recul et faites de la relaxation, c’est bon pour vous, mais également pour votre petit bout de chou qui a besoin de vous sentir calme et sereine pour passer cette crise le plus rapidement possible.

À lire aussi : Bébé : Le développement des dents du nourrisson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.