Perdre les eaux, en quoi ça consiste ?

Perte Des Eaux Douleurs Femme Enceinte
La rupture de la poche des eaux signifie en principe que le travail va bientôt commencer, mais elle peut également survenir pendant l’accouchement. Comment reconnaître ce phénomène ? À quel moment se produit la perte des eaux ? Faut-il immédiatement partir à la maternité ? Voici nos réponses.

Qu'est-ce que la perte des eaux ?

Durant toute la grossesse, le bébé baigne dans un liquide amniotique contenu dans la poche des eaux. Composée de deux membranes, cette poche sert protège le fœtus des infections et l’aide à se développer. Le liquide amniotique permet d’amortir les chocs et les bruits extérieurs tout en maintenant l’environnement foetal à une température de 37° C. Lorsque le col se dilate lors du travail, la poche se rompt laissant le liquide s’évacuer. Ce phénomène s’appelle la perte des eaux.

Comment savoir si on a perdu les eaux ?

Perte Des Eaux Liquide Amniotique

Dans la plupart des accouchements, les femmes font l’expérience de la perte des eaux lorsque le travail a déjà commencé. Lorsqu’il se produit spontanément avant, il est difficile de passer à côté car c’est alors 1 à 1,5 L de liquide qui s’écoule. Les femmes enceintes se retrouvent avec l’entrejambe et le pantalon trempés. Il peut néanmoins arriver que la poche du liquide amniotique se fissure partiellement et que seulement quelques gouttes de liquide fuient en continu. Les futures mamans peuvent alors avoir du mal à faire la différence entre ce liquide et des fuites urinaires ou des pertes vaginales, courantes en fin de grossesse. Une fois la poche rompue, votre bébé n’est plus protégé des infections. Au moindre doute, il est préférable d’aller à la maternité pour évaluer la nature de ces fuites. Pas d’inquiétude tout de même, car le liquide se renouvelle jusqu’à l’expulsion du bébé.

À savoir : Lorsque la poche des eaux s’est rompue, il ne faut pas prendre de bain pour soulager les douleurs des contractions car le bébé sera exposé aux bactéries et infections.

Comment reconnaître le liquide amniotique ?

Liquide Amniotique

Il est facile de reconnaître le liquide amniotique puisqu’il est presque transparent, légèrement blanchâtre, inodore et ressemble à de l’eau. 95 % du liquide est composé d’eau très riche en sels minéraux. Il est également constitué de particules blanches de vernix caseosa, une graisse qui protège le bébé jusqu’à ce que la grossesse arrive à son terme, et de protéines qui servent à sa croissance.

À savoir : Faites attention à la couleur du liquide. S’il est teinté, cela peut être un signe de détresse du fœtus. Il est alors urgent de se rendre dans une clinique.

Que faire quand on perd les eaux ?

Si vous avez perdu les eaux, il s’agit d’un indice que le travail a commencé, que vous ressentiez ou non des contractions. Rendez-vous à l’hôpital ou à la clinique pour procéder à un examen qui va permettre au médecin de déterminer s’il s’agit bien de la perte des eaux. Si elle est confirmée, vous serez alors hospitalisée. Pas besoin néanmoins de s’affoler car la rupture de la membrane ne veut pas dire que vous allez accoucher dans la minute. Une fois la poche rompue, l’accouchement se déclenche généralement dans les 24 h qui suivent. Au-delà, les médecins peuvent décider de le déclencher artificiellement pour éviter que le bébé ne soit contaminé par des germes et n’attrape une infection.

Qu'est-ce- que la rupture artificielle de la poche des eaux et que faire ?

Pour beaucoup de femmes, les contractions commencent avant la rupture de la poche et la sage-femme peut avoir besoin de la percer au cours de l’accouchement pour faciliter la dilatation du col. En effet, le liquide amniotique libère de la prostaglandine, des hormones qui stimulent les contractions lors de l’accouchement. La sage-femme va alors percer la membrane à l’aide d’une aiguille, impressionnante certes, mais indolore et inoffensive pour votre enfant et vous. Cette procédure s’appelle l’amniotonie. Dans de nombreux cas, la poche finit par se rompre d’elle-même au cours de l’accouchement.

Qu'est-ce que la rupture prématurée de la poche des eaux et que faire ?

Si la perte des eaux se fait après la 37e semaine, il n’y a pas de risque majeur pour le bébé. En revanche, une rupture dans les semaines précédentes peut indiquer un accouchement prématuré et augmenter les risques d’infection du bébé. Plusieurs cas de figure sont possibles :

Rupture avant la 33eme semaine : vous devez rapidement être transférée à une maternité de niveau 3, pour prévenir tout risque d’insuffisance respiratoire du bébé. Le médecin-gynécologue va tenter de faire accoucher la mère le plus tard possible afin de permettre au fœtus de continuer à développer ses poumons.

Rupture avant la 36e semaine : vous serez transféré dans un service des natalités de niveau 2 ou votre bébé pourra bénéficier des soins du service de néonatologie. Néanmoins, les risques sont moindres et tout devrait bien se passer !

Faut-il attendre de perdre les eaux pour aller à la maternité ?

Comme vous l’aurez compris, la perte des eaux n’intervient pas forcément de façon spontanée. Elle peut se dérouler lorsque vous êtes déjà à la maternité et pendant l’accouchement. Ne vous fiez pas seulement à la perte des eaux pour décider de vous rendre à la clinique. Les contractions sont généralement le premier signe ressenti par les femmes enceintes. Lorsque le travail commence, elles deviennent de plus en plus fréquentes et s’intensifient au fur et à mesure.

>> À lire aussi :  Les 15 signes qui vous indiquent que vous allez accoucher prochainement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires