Asthme : comment bien utiliser inhalateur ?

Bien Utiliser Inhalateur Asthme
Froid, humidité, des conditions difficiles pour les asthmatiques. Raison de plus pour bien prendre son traitement par aérosol.

Inhaler le médicament permet de le diffuser directement dans les poumons. Ce mode d'administration est donc particulièrement intéressant pour les personnes souffrant d'asthme, une inflammation des bronches. Pourtant, nombre de patients se servent mal de ces aérosols, et prennent le risque de ne pas recevoir la dose de médicament suffisante.

Le bon moment pour s’en servir

Les personnes asthmatiques ont deux produits à prendre en inhalation : un traitement de fond et un traitement de secours. Des couleurs différentes permettent de les distinguer :

  • Inhalateur rose, rouge ou violet pour le traitement de fond. Il contient au moins un anti-inflammatoire corticoïde. Le plus souvent, il doit être pris deux fois par jour, matin et soir. Pour ne pas, oublier le traitement, nous vous conseillons de poser l'inhalateur à côté de sa brosse à dents. Après chaque prise, il est recommandé de se rincer la bouche avec un verre d'eau, ou mieux avec du bicarbonate de soude dilué dans de l'eau.
  • Inhalateur bleu ou vert, en cas de crise. Dès l'apparition des premiers symptômes (gêne respiratoire, sifflement...), une ou deux bouffées de salbutamol (la Ventoline, par exemple) dilate les bronches très rapidement. Le produit agit en quelques minutes. Il est conseillé d'avoir toujours son inhalateur de secours dans sa poche ou à portée de main.

L’inhalateur : Un apprentissage nécessaire

Chaque laboratoire pharmaceutique propose un dispositif différent, certains plus faciles à manier que d'autres. Tous nécessitent un véritable apprentissage. En principe, le médecin doit vérifier à chaque consultation la bonne utilisation. Si vous n'êtes pas à l'aise avec votre inhalateur, n'hésitez pas à changer de système, Il existe sur le marché différents dispositifs avec des molécules équivalentes.

Des Ecoles de l'asthme, destinées aux enfants comme aux adultes, permettent d'apprendre à bien gérer son traitement, mais aussi reconnaître les symptômes annonciateurs de la crise pour savoir réagir, surveiller son souffle, aménager son environnement. Elles existent dans la plupart des hôpitaux. L'association Asthme et allergies (http://asthme-allergies.org) en propose la liste sur son site, ainsi que des vidéos de démonstration de différents modèles d’inhalateurs.

Asthme Inhalateur
© istock

Bien coordonner ses gestes

La marche à suivre pour utiliser au mieux un inhalateur type Ventoline. Commencez par souffler profondément pour vider votre poitrine.

Placez l'embout (tête en bas) dans votre bouche en refermant bien les lèvres. Appuyez sur la cartouche tout en inspirant profondément. Il est important de faire les deux gestes simultanément.

Fermez la bouche et bloquez votre respiration pendant cinq à dix secondes, le temps que le produit descende dans les bronches.

Reprenez ensuite le même processus pour la deuxième bouffée. Puis, respirez normalement.

Les 3 erreurs à ne pas faire

  • Oublier d'enlever le bouchon.
  • Ne pas fermer suffisamment la bouche.
  • Faire "pschitt" et aspirer ensuite.

À lire aussi : Aérosolthérapie : Comment ça marche ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.