J’ai des grosses jambes : que faire ?

Grosses Jambes Oedeme
Leur volume peut augmenter à cause d’un œdème. Toutes les solutions pour retrouver des jambes fines.

Qu'est-ce que la grosse jambe ?

Certaines se plaignent d'avoir de gros mollets : c'est un problème esthétique, morphologique ou lipodystrophique (cellulite). Mais il est difficile de "transformer" la morphologie de la jambe. En revanche, du point de vue médical, la grosse jambe est généralement liée à des causes organiques. Elle est définie par l'augmentation de la circonférence d'une jambe ou des deux, en lien avec un œdème.

L'œdème résulte d'une augmentation du liquide dans les tissus. Au départ, il ne survient qu'en fin de journée et se résorbe la nuit. Si l'on enfonce le pouce sur la peau, elle garde la marque du doigt pendant quelques secondes c'est le signe du godet. Plusieurs raisons peuvent expliquer cet œdème.

S'il est unilatéral, le médecin peut suspecter une suite de phlébite, un œdème veineux, une entorse, un lymphœdème (qui est parfois secondaire à un traitement de cancer de l'utérus, de la prostate ou de la vessie).

L'elephantiasis désigne l'hyperthrophie d'une jambe ou des deux, dont les vaisseaux lymphatiques ont été infiltrés par un ver parasitaire (filaire) qui s'y est développé, Cette affection est surtout fréquente dans les pays tropicaux. Le traitement relève de la médecine ou de la chirurgie, selon la gravité du cas.

S'il est bilatéral, il est plutôt en relation avec une insuffisance veineuse et/ou lymphatique. On le retrouve plus souvent chez des personnes ayant de la cellulite et/ou du surpoids, qui sont plus sujettes aux œdèmes de stase, favorisés par le piétinement et la station debout. Il peut être lié à un œdème de type lymphatique, débordant de la chaussure. Un œdème aux deux chevilles peut aussi être dû à une insuffisance cardiaque, rénale...

À lire également : Jambes lourdes : 9 soins sur le banc d'essai

Massage Drainant Jambes Grosses
© istock

Que faire en cas d'insuffisance veineuse ou lymphatique ?

Il faut reprendre une activité physique, de type marche à pied et natation. En cas d'œdème de stase, effectuez régulièrement sept à quatorze pas, afin de stimuler le retour veineux. Perdre du poids, grâce à des mesures hygiéno-diététiques, améliore l'œdème. Chez certaines personnes ayant une forte lipodystrophie, une liposuccion peut être envisagée.

En parallèle, il faut s'adresser à un angiologue-phlébologue, qui vous orientera vers un kinésithérapeute. Le traitement repose sur quatre piliers.

  1. Le drainage lymphatique manuel : c'est un massage doux, qui stimule la circulation de la lymphe et facilite son retour vers le cœur. Il est effectué avec les doigts et la paume de la main sur tout le corps par un kinésithérapeute qualifié.
  2. La contention : le port de bas, chaussette ou collant de contention favorise la réduction de l'œdème. Les contentions légères, sont en vente libre en pharmacie, alors que les plus fortes (Legger, Coolmax, Sigvaris, Sirlex, Veinoflex, Mediveine) sont délivrées sur ordonnance et remboursées par la Sécurité sociale.
  3. Les médicaments veinotoniques : bien qu'aujourd'hui remboursés à seulement 15 %, les angiologues-phlébologues confirment leur efficacité.
  4. La pressothérapie : c'est une technique de drainage pneumatique, utilisée en complément du massage. Un compresseur gonfle et dégonfle des bottes à doubles parois, d'où une compression et une décompression entraînant une diminution du volume du membre.

+ En phyto : Infusion de cassis ou de ginkgo biloba (veinotonique), ou de marron d'Inde (anti-œdémateux). Une tasse, matin et soir.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.