Quelles sont les hormones du plaisir et comment les booster ?

Femme Joie
Mis à l’épreuve par le rythme frénétique de nos modes de vie, le stress et l’anxiété sont de gros brûleurs d’hormones du bonheur. Physiologie et psychologie travaillent main dans la main, aussi, il est important de ne pas les négliger pour trouver un bon équilibre. Vous souhaitez retrouver le moral ? Vous êtes en quête de bien-être ? Vous désirez stimuler votre sexualité ? Alors, découvrez comment fonctionnent les hormones du plaisir et comment les booster.

Quelles sont les différentes hormones du plaisir ?

Les hormones du plaisir sont nombreuses et elles exercent, toutes, une fonction différente. Parmi elles, on retrouve :

  • la dopamine qui est l’hormone du désir. Elle est essentielle dans les relations intimes, mais aussi dans la réalisation de projets. Elle joue un rôle fondamental dans la motivation ;
  • la lulibérine, qui fait ressentir un besoin de contact et de caresses. Cette hormone est sécrétée au moment des préliminaires. Elle joue un rôle important au moment des relations sexuelles ;
  • les endorphines qui provoquent l’euphorie ou l’extase. Ce sont elles qui déclenchent l’orgasme. Elles modifient la perception du monde et décuplent les sensations ;
  • la testostérone, qui est également présente chez la femme, fait naître le désir sexuel ;
  • l’ocytocine, qui est l’hormone de l’attachement et qui favorise l’apparition de sentiments amoureux ;
  • la sérotonine, qui est un antidépresseur naturel.

Comment stimuler les hormones du bonheur ?

Selon votre tempérament, il peut être important de stimuler vos hormones, surtout si vous êtes de nature anxieuse ou stressée. Les tensions nerveuses agissent sur vos corps en drainant d’abord la dopamine. Cela influe sur la libération d’adrénaline et de noradrénaline puisqu’elle est initiée grâce à la dopamine.

Lorsque le stress est chronique, c’est la sérotonine qui est évacuée. Pour éviter l’épuisement des stocks et retrouver le bonheur, il existe des astuces pour booster sa sécrétion d’hormones. La dopamine étant le neurotransmetteur de la récompense, vivez au maximum des situations où vous êtes félicitée. Au travail, au sport, dans vos loisirs, faites-vous flatter !

Récompensez-vous en mangeant du chocolat ou en faisant l’amour avec votre partenaire. La sérotonine est très sensible à l’exercice physique et à la lumière du soleil. Si vous n’êtes pas fan de sport, pratiquez la marche rapide une dizaine de minutes par jour, tout en prenant le soleil et vous dopez votre sérotonine.

L’ocytocine, l’hormone de l’amour, est sécrétée quand vous passez du temps avec vos proches. Elle est essentielle chez la femme dans sa relation au bonheur et elle se trouve malheureusement complètement bloquée en cas de stress. Les estrogènes protègent de l’anxiété et de l’irritabilité. La consommation de certains aliments et de certaines plantes peut aider à stimuler naturellement la production de cette hormone.

Le yoga et la méditation sont également d’une grande aide. Jouant un rôle important dans le cycle menstruel de la femme, elles sont présentes à plus ou moins forte de dose dans les pilules contraceptives. La progestérone aide également à prévenir de l’anxiété et des sauts d’humeur. Elle peut être boostée avec des cures de magnésium, de zinc et de vitamine B6, par exemple.

Le plaisir a-t-il des effets similaires à la drogue ?

Les différentes hormones sécrétées, qui sont à l’origine du plaisir, peuvent en effet agir comme une drogue sur le cerveau humain. Par exemple, lorsque vous ressentez une attirance physique, la phényléthylamine sécrétée agit sur vous comme des amphétamines. Vous perdez le sommeil et l’appétit, vous vous sentez euphorique, optimiste et désinhibée.

Ce phénomène est également lié au manque de sérotonine. En effet, le sentiment amoureux engendre une baisse de cette hormone. À une autre échelle, les endorphines sont produites à très grande échelle après un grand effort physique, c’est pourquoi les sportifs de haut niveau évoquent des états d’euphorie voire d’extase. Dans ces cas-là, il peut y avoir un sentiment de dépendance. Mis à part si vous êtes une grande sportive, rassurez-vous, il s’agit ici de processus naturels qui ne provoquent pas de dépendance réelle comme avec l'alcool, le tabac ou les vraies drogues.

Les bienfaits des hormones du plaisir sur notre santé

La sécrétion des hormones du plaisir contribue à procurer un sentiment de bien-être à la fois physique et psychologique. Cela permet également de lutter contre le stress et l’anxiété, qui à terme, sont mauvais pour la santé. L’orgasme est un moyen très puissant de générer l’ensemble des hormones liées au plaisir. C’est pourquoi faire l’amour régulièrement ou se masturber font diminuer le stress de manière considérable. Cela permet même de vaincre les troubles du sommeil.

En bref, il est important de préserver son système hormonal en apprenant à faire face au stress et en stimulant régulièrement les hormones du plaisir. Câlins, sexe, félicitations, soleil, sport et nourriture sont des alliés de taille pour vous aider à trouver le bonheur et le bien-être de manière pérenne.

À lire aussi : Comment augmenter son plaisir sexuel ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires