Hiver : nos recettes anti froid au naturel

Recettes Naturelles Pour Contrer L'hiver
Frissons, mains et pieds glacés… réchauffez-vous avec des recettes simples et efficaces, pour améliorer votre bien-être et contrer les méfaits de l’hiver.

En rentrant chez vous ou avant d'affronter le froid dehors, adoptez des méthodes naturelles pour vous réchauffer. C'est mieux que surchauffer la maison, car cela favorise allergies et rhumes et perturbe le sommeil. Vous supprimerez les désagréments liés au froid : vaisseaux et tissus contractés, circulation sanguine ralentie... Vous limiterez ainsi les méfaits de l'hiver, car la sensation de froid diminue le système de défense de l'organisme et favorise les affections respiratoires.

Des bains régénérants

  • Les bains chauds dilatent les vaisseaux et favorisent la circulation (si l'on n'a pas de problèmes circulatoires). L'hiver, optimisez-les pour vous réchauffer et bénéficiez de l'effet des plantes antiseptiques, qui assainissent l'atmosphère et dégagent les voies respiratoires.
  • Restez environ dix minutes dans une eau à 38-39°c, en laissant couler un filet d'eau très chaude pour garder la même température du bain.
  • Pour activer la circulation sanguine, donc favoriser le réchauffement, faites un massage doux au loofah.
  • Dénouez les tensions de la nuque ou du dos, en insistant sur ces zones. Puis faites une douche sous-marine chaude, en passant le pommeau d'eau chaude au ras de la peau, sur les cuisses, le ventre, le buste, la nuque et les épaules (évitez les jambes en cas de problème circulatoire).
  • Séchez-vous de façon tonique, à l'aide d'une serviette rêche pour un effet friction réchauffant.

Bains aux huiles essentielles : eucalyptus, menthe poivrée, pin, niaouli, cinq gouttes de chaque. Diluez les gouttes dans une base de bain, un peu de lait corporel ou un verre de lait. Mettez-les dans l'eau au dernier moment, car les essences sont volatiles.

Le plus : les molécules désinfectantes de ces essences antiseptiques, comme l'eucalyptol et le cinéol de l'eucalyptus, pénètrent dans l'organisme par voie cutanée et respiratoire et préviennent les infections hivernales.

Bain Moussant
© istock

Bains aux plantes : vigne rouge (60 g), marjolaine (30 g), eucalyptus (30 g). Mettez les plantes dans une gaze ou un sachet de mousseline. Déposez-les au fond de la baignoire avec un peu d'eau très chaude pendant quinze minutes, puis faites couler le bain.

Le plus : la vigne rouge active la circulation sanguine et donne un coup de chaud, la marjolaine dégage les sinus.

À savoir : ajouté au froid et à l'humidité, un trouble circulatoire peut favoriser les engelures. Tout comme poser des pieds glacés sur une bouillotte brûlante ou les exposer près d'un chauffage.

À lire également : Huiles, galets, sels : les bains qui ressourcent

Des massages chaleureux

Pratiquez-les après le bain, avant de sortir ou à tout moment de la journée lorsque vous commencez à avoir un peu froid. Réchauffants, ils stimulent les échanges au sein des tissus nourriciers de la peau et maintiennent la chaleur naturelle de l'organisme.

Une huile chauffante "maison" : une goutte d'essence de myrte, un à deux grammes de poivre noir, un gramme de poudre de santal. A diluer dans une cuillerée à soupe d'huile d'amande douce ou dans une base pour massage. Tout en réchauffant, ce massage soulage les bronches.

Les onguents thermo-chauffants : ils diffusent une douce sensation de chaleur. Utilisés par les sportifs pour s'échauffer avant un entraînement au froid, ils favorisent la vasodilatation et accélèrent la circulation périphérique.

Massez le haut du dos et le thorax avec le plat de la main. Mettez-en très peu, sous peine de surchauffe (déconseillé aux cardiaques) : Cliptol, Akiléïne, Overstim, Musclor...

Massage Dos Technique
© istock

À noter aussi : l'Huile de massage à l'arnica (Weleda), conseillée en cas de frilosité, et les frictions corporelles avec une lotion à base de menthol, camphre et huiles essentielles de citron et d'orange (Friction de Foucaud, en pharmacie). Ou des frictions à l'eau de Cologne, rapides, réchauffantes et exquises, mais n'en abusez pas car elles dessèchent l'épiderme.

À lire aussi : Massage détente : tous les mouvements à connaitre par parties du corps

Des boissons réconfortantes

À boire pour se réchauffer après un coup de froid ou prévenir un temps glacial. Ces boissons réconfortantes apportent de la chaleur et leurs plantes, utilisées en phyto- thérapie, calment les toux naissantes, atténuent les rhumes, adoucissent la gorge et facilitent la respiration.

Bruyère Tisane Fleur
istock

Essences au miel : dans une tasse d'eau très chaude, faites fondre une cuillerée de miel de romarin ou de sapin, ajoutez une goutte d'huile essentielle de niaouli et une goutte d'huile essentielle de thym (deux fois par jour).

Riche en sucres simples, le miel est énergétique et accroît la résistance au froid. Adoucissant, il calme les affections de la gorge.

Tisanes aux agrumes : les agrumes apportent une note fruitée aux tisanes, mais surtout de la vitamine C qui stimule les défenses immunitaires. Pour préserver cette vitamine sensible à la chaleur, ajoutez les jus de fruit juste avant de boire les tisanes.

Thym au citron : une cuillerée à soupe de feuilles de thym par tasse, laissez bouillir deux minutes, filtrez, ajoutez le jus d'un demi-citron. Sucrez au miel.

Eucalyptus à l'orange : deux ou trois feuilles par tasse, laissez bouillir trois minutes, filtrez, ajoutez le jus d'une demi-orange. Sucrez au miel. Infusion verte : feuilles de verveine et de serpolet, une pincée de chaque dans une tasse d'eau bouillante, laissez infuser dix minutes. Filtrez, sucrez au miel.

À noter aussi : les tisanes hivernales toutes prêtes qui, tout en vous réchauffant, assainissent les voies respiratoires. Cannelle, thym, cynorrhodon, menthe poivrée, cannelle, réglisse, menthe, cynorrhodon...

À lire également : Des tisanes aux fleurs

Petite gym réchauffante

Ces exercices apportent de la chaleur en sollicitant l'ensemble de la musculature, en activant la circulation sanguine et en améliorant l'oxygénation musculaire.

  • Marchez sur place, en décollant bien les pieds du sol et en poussant énergiquement sur la voûte plantaire.
  • Fermez les mains en formant un poing, puis ouvrez-les en écartant les doigts énergiquement.
  • Les bras placés le long du corps, haussez haut les épaules. Resserrez les omoplates en ramenant les épaules vers l'arrière, puis abaissez-les.

A faire pendant trois minutes.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.