Douleurs ligamentaires pendant la grossesse : comment les soulager ?

Contraction Uterus Grossesse
Dès le début de la grossesse et parfois au cours du deuxième trimestre apparaissent des douleurs qui font partie des désagréments liés à cette période comme les nausées, la fatigue, les seins qui tirent… Pour certaines femmes, une fois le quatrième mois passé, il semblerait que les symptômes s’atténuent et voire même disparaissent. Ses douleurs se manifestent par des pesanteurs pelviennes et des tiraillements dans le bas du ventre et dans les jambes, cela vient d’un étirement des ligaments utérins lié à l’augmentation de volume de l’utérus.

De quoi proviennent ces douleurs ligamentaires ?

La cause la plus probable viendrait de la production d’une hormone : la relaxine, c’est en fait l’hormone produite dans la plus grande quantité à ce moment. Elle favorise comme la progestérone durant le deuxième trimestre de la grossesse le relâchement des ligaments, des tissus conjonctifs et des tendons. C’est ce qui permet ensuite au fœtus de se développer puisque le diaphragme va se dilater. Le relaxine a aussi des vertus puisqu’elle permet les accouchements par voie basse et les facilite.

Ce syndrome ostéo-musculo-articulaire : le syndrome de Lacomme survient au cours du deuxième trimestre et la cause est la production de progestérone qui relâche les ligaments et de ce fait les muscles et les os du bassin.

Douleur Ligamentaire Grossesse
© Istock

Quels sont les symptômes ?

Dès le premier trimestre de la grossesse, vous pouvez ressentir des tiraillements douloureux dans les jambes et le bas du ventre, ce sont des symptômes liés à l’étirement des ligaments utérins, provoqué par le volume de l’utérus qui augmente.

En deuxième partie de grossesse, des douleurs importantes du bassin qui se diffusent du bassin osseux au pubis, mais là c’est plus rare. Certaines femmes le ressentent dans tout le bassin ainsi que les cuisses et les plis de l’aine. Cela peut faire peur, car la sensation d’accoucher prématurément est proche. Les douleurs sont violentes, elles peuvent parfois aller jusqu’à empêcher certains mouvements ainsi que la marche. La douleur augmente au cours des changements de position est des mouvements. C’est durant le troisième trimestre de la grossesse que la douleur peut être maximale. En effet, c’est à ce moment qu’une modification et une instabilité de la statique du bassin se produisent.

Le principal problème outre les sensations peu agréables, est dû au fait qu’elles peuvent être confondues avec des contractions, surtout dans le cadre d’une première grossesse. Or, cela n’a rien à voir.

À lire également : Grossesse et côlon irritable : que faire ? 

Cystite Grossesse
© Istock

Traiter et soulager

Il semblerait que la prise de magnésium peut aider certaines femmes, mais attention les douleurs s’estompent, mais ,ne disparaissent pas complètement.

Il est également possible de prendre de la vitamine B6.

Le paracétamol est également conseillé, il soulage efficacement les douleurs, cependant, le problème tient au fait qu’il est effectivement déconseillé de le prendre sur une période prolongée. Il faut respecter strictement les doses que vous aura prescrites votre médecin. Il faut vraiment l’utiliser durant un temps limité.

La ceinture de grossesse est également une autre solution : le port d’une ceinture de maintien peut être bénéfique. Avant de vous lancer dans cet achat, parlez-en au médecin qui suit votre grossesse. Elle peut être portée à certains moments : si vous restez longtemps debout ou assise, durant les longs trajets en voiture, et si vous avez beaucoup de marche à faire. Vous ne la porterez pas tout le temps.

Elles peuvent être déconseillées, car une fois maintenus, les muscles ont tendance à moins travailler. Cela peut les rendre moins toniques et entrainer des problèmes après l’accouchement à cause d’une perte de tonicité. La ceinture sera placée sous le ventre, au niveau du bassin sans le compresser pour autant. Il faut vraiment demander à votre médecin qui pourra vous conseiller de la porter pendant la grossesse et même après l’accouchement au besoin.

Ceinture De Grossesse
© Istock

Pour soulager, voici quelques pistes :

Il faut essayer de vous reposer le plus possible, de ne pas trop rester debout ou assise. C’est facile à dire, mais si vous avez déjà des enfants ou que vous travaillez ce sera plus difficile à faire. Faites-vous aider si vous le pouvez.

Ne portez pas de talons trop hauts, ils ont tendance à accentuer la cambrure du dos qui est déjà bien prononcée du fait de la grossesse. Quand vous devez marcher, portez des chaussures confortables avec un talon stable et large.

Évitez les canapés, les lits, les fauteuils trop moelleux, trop mous et trop profonds, vous risquez d’avoir quelques difficultés pour en sortir.

Durant la nuit, il est préférable de dormir sur le côté et vous mettrez entre vos jambes, vous pouvez utiliser votre futur coussin d’allaitement. Normalement une fois que vous êtes bien soutenue, vos douleurs s’estompent un peu. Encore une fois pas de miracle, elles ne disparaissent pas complètement. Il faudra attendre les jours suivants l’accouchement pour qu’elles cèdent complètement, dans le cas contraire, parlez-en à votre médecin.

À lire aussi : Vivre sa grossesse bien dans sa tête

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires