Comment arrêter de fumer quand on est enceinte ?

Arreter De Fumer Grossesse
Le tabac est dangereux pour le bon déroulement de la grossesse et pour la santé du bébé. Quelle meilleure motivation pour stopper la cigarette que d’attendre un enfant ? On vous explique comment faire et les solutions pour vous aider.

Plus de 20 % des femmes enceintes continuent à fumer pendant leur grossesse. Or, le tabac est toxique non seulement pour la mère mais aussi pour le futur bébé. La fumée prive le fœtus de l'oxygène nécessaire à son développement, ce qui augmente le risque de prématurité et de faible poids de naissance.

Dès l'arrêt du tabac, les bénéfices pour le fœtus sont immédiats. C'est pourquoi il n'est jamais trop tard pour arrêter de fumer, l'idéal étant de jeter son paquet de cigarettes dès le début de la grossesse.

« Nous réservons des créneaux dans notre consultation aux femmes enceintes et aux adolescents. Le délai d'attente est de quinze jours », précise le Dr Patrick Gentil, tabacologue.

Pour le Pr Laurent Delcroix, président de l'Association périnatalité prévention recherche information (Appri), les gynécologues, les sages-femmes et les généralistes doivent se mobiliser pour aider leur patiente à se libérer du tabac : « Tous les professionnels de santé que rencontre une femme enceinte devraient réaliser la mesure du CO (monoxyde de carbone) dans l'air expiré, mais trop peu sont équipés regrette-t-il.

La mesure du CO est très simple - il suffit de souffler dans un petit appareil et permet d'estimer le degré d'intoxication de la mère. Il est vrai qu'entre les consultations, les examens et les échographies qui s'échelonnent tout au long de la grossesse, il reste peu de place pour parler de la cigarette. Alors, quelles sont les solutions ?

Arret Tabac Prise De Poids
© istock

Y arriver toute seule

Un tiers des fumeuses enceintes y parviennent, motivées par la santé du futur bébé. « Nous leur conseillons de repérer les situations pendant lesquelles elles ont envie de fumer : à l'heure du café, à l'occasion d'un stress... L'idée, c'est d'essayer de changer ses habitudes. Dès que l'envie de fumer se manifeste, il suffit de prendre un verre d'eau ou un chewing-gum, de s'occuper les mains d'une manière ou d'une autre. Pour faciliter l'entraide, certaines maternités "sans tabac" proposent des réunions de groupe. Les sages-femmes peuvent aussi apporter leur soutien lors des séances de préparation à l'accouchement, où l'on évoque traditionnellement la respiration.

Si ces stratégies ne marchent pas, ou si la mesure du CO a révélé une intoxication importante, il faut alors se tourner vers les substituts nicotiniques.

À lire aussi : Arrêt du tabac : comment ne pas grossir ?

Attention aux idées reçues !

Diminuer sa consommation de tabac pendant la grossesse ne sert à rien. Le fœtus s'intoxique autant, car la mère continue à fumer et aura tendance à "tirer" davantage sur les cigarettes qu'elle s'autorise. « Pourtant, on entend encore certains médecins dire à leur patiente qu'il vaut mieux réduire à cinq cigarettes par jour car arrêter complètement serait trop stressant pour le bébé ! », s'indigne le Dr Gentil.

Les patchs et les gommes

Ils servent à pallier le manque à l'arrêt du tabac. Ils sont en vente libre mais, depuis le 1e février, l'Assurance-maladie rembourse un maximum de 50 euros par an, sur présentation de l'ordonnance d'un médecin ou d'une sage-femme.

Pour les femmes enceintes les plus dépendantes, on propose un patch à 15 mg de nicotine diffusée sur seize heures, à coller sur les épaules ou dans le dos (pas sur le ventre et les seins). On l'enlève au cours de la nuit.

Certains médecins et pharmaciens se méfient des substituts nicotiniques pendant la grossesse. En effet, ces substituts présentent toujours un risque potentiel puisqu'ils sont à base de nicotine. Mais récemment, l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) a fait une mise au point rassurante : en l'état actuel des connaissances, il n'y a pas de risque de malformation du fœtus. Certaines femmes enceintes restent, néanmoins, inquiètes : « Je leur explique qu'une cigarette comprend 4 000 composés chimiques différents, tandis qu'un patch ne contient que de la nicotine. C'est un moindre mal remarque le Dr Gentil.

Patch Gommettes Anti Tabac
© istock

À lire également : Vivre sa grossesse bien dans sa tête

Les médicaments du sevrage contre-indiqués

Le bupropion (vendu sous le nom de Zyban@) est contre-indiqué pendant la grossesse. Il en est de même de la nouvelle arme antitabac, la varenicline (Champix@). Ces deux produits ne sont pas non plus autorisés pendant l'allaitement, contrairement aux substituts nicotiniques.

Pensez aussi à l'acupuncture

L'acupuncture a fait la preuve de son efficacité dans le sevrage tabagique, par rapport à un placebo. Et ce, bien qu'il n'y ait pas d'étude spécifique portant sur les femmes enceintes. Elle agirait sur l'envie de fumer, mais aussi sur les effets secondaires du tabac : insomnie, appétit, anxiété...

Pour vous aider :

Tabac info service : https://www.tabac-info-service.fr/

À lire aussi : Grossesse : comment surmonter vos angoisses ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.