Bébé : attention aux piqures d’insectes

Piqure Insecte Sur Bras De Bébé
Moustiques, guêpes, aoûtats… des moyens pour protéger les petits de leurs assauts, et comment les soigner. 

Mieux vaut prévenir que guérir !

La peau fine et tendre des bébés est une cible privilégiée pour les insectes. Outre l'utilisation des répulsifs, il existe des choses simples à faire pour les combattre. Voici nos 9 conseils préventifs :

  • Habillez-le. Faites porter à votre bébé tee-shirts à manches longues et pantaIons resserrés à la cheville. Choisissez-les en coton épais - trop fin, le moustique pique au travers - et de couleur claire - les moustiques sont attirés par le foncé.
  • Mettez-le à l’abri ! Équipez son lit d'une moustiquaire ou d'un voilage fin (glissez les côtés sous le matelas), mais aussi sa poussette, son landau, son transat.
  • N’allumez pas la lumière le soir, avant d’appuyer sur l'interrupteur de sa chambre, vérifiez que ses fenêtres sont bien fermées.
  • Respectez les règles d'hygiène : l’été, ne parfumez pas votre bébé. Les eaux pour la toilette attirent les insectes. Gare aux repas pris au jardin, guêpes et abeilles apprécient l'odeur de la compote ou du fruit. Essuyez systématiquement la bouche de votre enfant pour lui éviter une piqûre.
  • Surveillez le temps : les moustiques sont actifs du coucher du soleil jusqu'à son lever, et dans la pénombre. Quant aux abeilles et aux guêpes, elles sont agressives en cas de vent ou d'orage.
  • Choisissez votre lieu de vacances : les insectes sont friands de chaleur et d'humidité. Attention aux séjours à proximité d'un lac, d'un étang, d'un marais, d’une ferme...
  • Protégez TOUTES les parties découvertes (joues, oreilles, pieds…). Les insectes sont capables de détecter le seul endroit où il n’a pas de crème !
  • Évitez le pouce si l’enfant le suce, ainsi que le contour des yeux, de la bouche, et les muqueuses.
  • Lavez votre enfant dès qu’il n'a plus besoin de protection.

Répulsifs à insectes : chimiques ou naturels ?

Contre les "bzzz" et les piqûres intempestives, deux sortes de produits :

Les répulsifs chimiques (insecticides)

Ils sont à base de DEET (le plus couramment employé), de DMT, d'EHD ; ou de molécules plus récentes comme le R 35/35, la pipéridine, le KBR 3023...

Année après année, les insectes ont fabriqué des enzymes contre ces insecticides qui sont des toxiques de leur système nerveux.

Aujourd'hui, pour être efficace entre huit et douze heures, la concentration de ces produits est plus élevée qu'il y a une dizaine d’années : elle est dosée entre 30 et 50 %. Plus ils sont concentrés, plus ils sont toxiques pour l'enfant, en raison de la finesse de sa peau et de sa petite corpulence. Préférez les produits à basse concentration ou pulvérisez ses vêtements : la durée d'efficacité est seulement de deux heures.

Les répulsifs naturels

  • Il y a l'essence de citronnelle (à ne jamais appliquer sur la peau en raison du risque d'allergie). Son utilité est restreinte : elle n'est efficace que dans un rayon de 50 cm et pendant vingt minutes. Préférez d'autres substances.
  • L'eucalyptus citriodora a le vent en poupe ! Il est très actif contre les insectes. un bémol : il nécessite une concentration élevée, 50 %, mais les autorités sanitaires autorisent son utilisation chez les nourrissons dès trois mois.
  • L'huile de neem a des vertus comme insecticide de contact : pulvérisée sur un insecte, ce dernier meurt.
  • L'huile de coprah estérifiée a un double intérêt : elle est répulsive (elle trouble le radar olfactif de l'insecte) et insecticide. Sa durée d'efficacité est de huit heures. Elle agit comme une barrière physique contre les insectes et peut être utilisée par toute la famille sans restriction d'âge.

Quel remède pour calmer la piqûre ?

Malgré toutes les précautions, votre enfant s'est fait piquer.

C’est un moustique ou des aoûtats

  • En allopathie : appliquez sur les piqûres une compresse imbibée de vinaigre. Désinfectez-les deux fois par jour avec un antiseptique pour éviter le risque d'infection, surtout si le tout-petit se gratte. Calmez les démangeaisons avec une pommade antiprurigineuse ou un sirop antihistaminique.
  • En homéopathie : faites dégonfler la piqûre avec une compresse de teinture mère de calendula ou d'apis. Complétez avec trois granules de Ledum Palustre, trois fois par jour pour calmer les démangeaisons. Ces dernières sont importantes, utilisez Histamine 9 CH.

C’est une guêpe ou une abeille

Retirez l'aiguillon à l'aide d’une pince à épiler désinfectée. Eliminez le venin à l'aide d'une mini-pompe.

  • En allopathie : désinfectez la piqûre deux fois par jour avec un antiseptique. Calmez la douleur avec une crème anti-prurigineuse et donnez à votre tout-petit du paracétamol.
  • En homéopathie : calmez la douleur avec deux granules dApis Mellifica 15 CH tous les quarts d'heure jusqu'à diminution des symptômes. Si c'est une guêpe, ayez recours à Vespa Carbo.

À savoir : malgré les soins, votre enfant continue de pleurer, le gonflement est important, il est pâle, appelez les urgences (15 Samu, 18 pompiers, 112 numéros d'urgence européen à composer d'un téléphone portable).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires