Les plus belles citations du Petit Prince

Le Petit Prince
Le Petit Prince fait incontestablement partie de ces livres mythiques qui ont laissé une trace dans le cœur de millions d’enfants et d’adultes. Plus qu’un livre pour enfant, c’est un conte philosophique et poétique qui s’inscrit durablement dans l’inconscient collectif. Voici quelques citations devenues incontournables qui sont de véritables leçons de vie !

Quelques mots sur ce conte et son auteur

C’est à Lyon, en 1900, qu’Antoine de Saint-Exupéry voit le jour, mais c’est à New York à l’âge de 43 ans qu’il écrit le Petit Prince. L’histoire ne dit pas si cet homme s’attendait à un tel succès mondial, mais celui-ci est incontestable. Il est de nos jours, le deuxième ouvrage le plus traduit dans le monde, après la Bible. Il a de plus été adapté au cinéma.

On ne peut pas réduire cet ouvrage au titre de livre pour les enfants, en effet, c’est plutôt un conte ou une fable initiatique et philosophique, contenant de nombreuses réflexions sur la vie et des concepts très inspirants. « Dessine-moi un mouton » est devenu une phrase culte et universelle.

Au fil des pages de son livre, l’auteur a voulu dénoncer certains travers comme la soif de pouvoir, la vanité, l’excès de rationalisme, de possession… Le Petit Prince est alors le symbole absolu de la pureté dans ce qu’elle a de plus beau.

Les plus belles citations extraites du Petit Prince

  • « Mais si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde. »
  • « Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité. »
  • « Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants. Mais peu d'entre elles s'en souviennent. »
  • « On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux. »
  • « Les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne. »
  • « J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence… »
  • « Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis. »
  • « Il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui.»
  • « Ce n'était qu'un renard semblable à cent mille autres. Mais j'en ai fait mon ami, et il est maintenant unique. »
  • « Les baobabs, avant de grandir, ça commence par être petit. »
  • « C’est une folie de haïr toutes les roses parce qu’une épine vous a piqué, d’abandonner tous les rêves parce que l’un d’entre eux ne s’est pas réalisé, de renoncer à toutes les tentatives parce qu’on a échoué… C‘est une folie de condamner toutes les amitiés parce qu’une d’elles vous a trahi, de ne croire plus en l’amour juste parce qu’un d’entre eux a été infidèle, de jeter toutes les chances d’être heureux juste parce que quelque chose n’est pas allé dans la bonne direction. Il y aura toujours une autre occasion, un autre ami, un autre amour, une force nouvelle. Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ. »
  • « C’est tellement mystérieux, le pays des larmes. »
  • « Le langage est source de malentendus. »
  • « C’est véritablement utile puisque c’est joli. »
  • « Les vaniteux n’entendent jamais que les louanges. »
  • « On n’est jamais content là où on est. »
  • « Les enfants doivent être indulgents envers les grandes personnes. »
  • « Quand le mystère est trop impressionnant, on n’ose pas désobéir. »
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.