Voix enrouée ? Attention, laryngite !

Enfant Gorge Laringite
La voix de votre enfant est rauque ? C’est le symptôme d’une inflammation du larynx. Chez les plus jeunes, cela peut être grave. Consultez.

L’enrouement est la conséquence d'une altération du fonctionnement des cordes vocales. Il apparaît dans des cas différents. Deux sont sans gravité et touchent principalement les enfants de six à dix ans :

  • La laryngite catarrhale : elle correspond à l'inflammation des cordes vocales suite à un épisode de rhino-sinusite ou rhinopharyngé. Cette infection survient plus volontiers chez les enfants opérés des amygdales.
  • La dysphonie fonctionnelle : elle touche surtout les petits garçons qui crient pendant les récréations ! Elle disparaît généralement pendant les vacances.

Deux autres causes sont plus graves et se voient surtout chez le petit enfant :

  • La laryngite striduleuse : elle survient surtout la nuit, sur un larynx un peu irritable (par manque de calcium ou de vitamine D), lors d'une rhinopharyngite. En position allongée, l'écoulement nasal tombe sur les cordes vocales et provoque un spasme de celles-ci avec une toux rauque. Cette manifestation très impressionnante pour les parents n'a pas de caractère dangereux pour le jeune enfant. Soignée rapidement, son évolution est favorable.
  • La laryngite sous-glottique : elle se déclare dans un contexte de grippe avec une fièvre très élevée, une toux rauque et dite « aboyante», une gêne respiratoire accompagnée de sifflements à l'inspiration et de l'apparition d'un creux situé au-dessus des clavicules. Les symptômes sont impressionnants et graves région sous-glottique étant la plus rétrécie des voies respiratoires, il suffit, malheureusement, d'un œdème pour la boucher.
Voix Enrouee Laringite Enfant
© istock

À lire également : Les bienfaits du miel

Quel traitement proposer à votre enfant ?

L'ordonnance dépend de la gravité de l'infection qui a provoqué l'enrouement, sauf pour la dysphonie fonctionnelle dont le seul remède est que l'enfant arrête de crier !

En allopathie

Dans un premier temps, le médecin prescrit des antiseptiques et des soins locaux : par exemple, une désinfection plusieurs fois par jour du nez et des pulvérisations dans la gorge.

Les antibiotiques ne sont justifiés qu'en cas de fièvre élevée ou de gêne respiratoire.

Toutefois, dans certains cas graves comme celui de la laryngite sous-glottique, l'enfant doit absolument être transporté à l'hôpital. Il sera soigné par perfusion de corticoïdes et d'antibiotiques.

Si ce traitement ne suffit pas, ce qui est exceptionnel chez l'enfant, on peut avoir besoin de pratiquer une intubation ou une trachéotomie.

En homéopathie

Elle peut être conseillée lors des épisodes bénins ou alors en association avec le traitement allopathique. Plusieurs remèdes peuvent être préconisés : Mercurius, Hépar Sulfur, Belladona, Argentum Silicum... A décider avec le médecin homéopathe en fonction du terrain de l'enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.