Aquagym prénatale : les bienfaits

Aquagym Prénatale
Durant votre grossesse, vous avez été obligée d’arrêter le sport et cela vous manque. Alors, pourquoi ne pas opter pour l’aquagym prénatale ? Cette alliance de gymnastique à la fois raffermissante et douce est un excellent moyen de pratiquer une activité sportive tout en profitant de ses bienfaits qui sont nombreux comme vous allez le découvrir.

L’aquagym prénatale : en quoi cela consiste-t-il ?

L’aquagym est une activité sportive idéale pour la femme enceinte. C’est également une bonne alternative à vos sports préférés : course à pied, tennis, aérobic… Elle regroupe en effet différentes activités que vous pouvez pratiquer tout au long de votre grossesse sans danger pour vous ou pour votre bébé.

On considère que l’aquagym est située entre sport et relaxation. Les mouvements étant effectués en immersion dans l’eau, ils ne sont pas traumatisants. Autre avantage : vous oubliez les kilos en excès et retrouvez une aisance très agréable qui vous permet de bouger librement et facilement. Les exercices que vous réalisez ne sollicitent ni la ceinture abdominale ni le cœur. Le but est en effet de procurer un bien-être incomparable à la maman tout en ne négligeant pas son enfant.

Les mouvements effectués n’ont aucun impact sur les articulations ce qui présente un gros avantage puisque celles-ci sont sollicitées plus que jamais durant la grossesse à cause de l’excès de poids. Les cours sont animés et ludiques et vous retrouvez des femmes avec qui partager ce moment et souvent bien au-delà. Il faut tout de même rester prudente et prévenir le prof si ce n’est pas un cours spécialement destiné à la femme enceinte. Il faut par exemple éviter les montées de genoux rapides, mouvements qui font appel au grand droit, un muscle superficiel des abdominaux. Il est nécessaire également de prendre garde à l'essoufflement.

Aquagym Grossesse
© Istock

Quels bienfaits vous apporte l’aquagym prénatale ?

Les bienfaits sont nombreux et d’ordres différents :

  • L’aquagym offre aux femmes enceintes, et surtout en fin de grossesse, la possibilité de faire du sport malgré les difficultés qu’elle peut rencontrer au quotidien pour bouger et malgré la fatigue. C’est une sensation non négligeable qui permet de retrouver son corps et de pouvoir le mettre en mouvement un peu comme avant.
  • L’aquagym offre la possibilité d’entretenir son capital musculaire et de conserver une certaine tonicité. C’est important pour l’accouchement qui sera ainsi plus facile et plus rapide, mais également après, permettant aux organes de se remettre en place plus facilement.
  • Sous l’effet de l’eau, vous vous relaxez et vous détendez plus facilement.
  • C’est une activité conviviale que vous partagez avec d’autres femmes enceintes avec qui vous pouvez partager votre expérience, celle-ci étant différente pour chacune d’entre vous.
  • L’aquagym peut soulager le mal de dos grâce aux mouvements effectués.
  • Elle améliore également la circulation sanguine grâce au drainage lymphatique.
  • Elle n’agresse pas les articulations.
  • Elle est anti-nausées et anti-stress, elle évite ou soulage les œdèmes et sensations de jambes lourdes.
  • Elle renforce le système cardio-respiratoire et cardio-vasculaire.
  • Elle peut être pratiquée même si vous souffrez de diabète gestationnel.
  • Elle est anticellulite.
  • Elle maintient en forme ce qui vous permet de récupérer plus vite après l’accouchement.
Grossesse Piscine
© Istock

À lire aussi : Prise de poids pendant la grossesse : tout savoir sur les kilos de la femme enceinte

Durant combien de temps pouvez-vous pratiquer l’aquagym ?

Contrairement à d’autres activités sportives, vous pourrez pratiquer l’aquagym du début de votre grossesse à la fin. Il faut toutefois pour cela que celle-ci se déroule bien et dans des conditions normales. Il faut rester prudente malgré tout, en effet, l’aquagym du fait de la résistance à l’eau peut rendre les mouvements plus difficiles à réaliser. Il faut rester à l’écoute de votre corps et mesurer vos efforts, en suivant les consignes du professeur qui sait jusqu’à quelle intensité vous pouvez aller.

Au cours du troisième trimestre de la grossesse, la situation peut s’avérer plus compliquée. Vous vous sentez lourde, gonflée, vous avez des douleurs dans le dos, vos jambes sont gonflées, c’est le moment où l’aquagym peut vous venir en aide même si votre poids entraine plus de résistance. N’hésitez pas à profiter de ses bienfaits sans excès et en restant bien sûr très prudente.

Le bon rythme est de deux séances d’une heure par semaine.

Où pratiquer l’aquagym prénatale ?

L’aquagym est toujours pratiquée avec un professeur spécialisé, mais parfois elle est encadrée par une sage-femme. Les cours peuvent être dispensés dans différents endroits : un club de sport équipé d’un bassin, une piscine municipale et parfois même à la maternité directement. Celle-ci pouvant être intégrée à la préparation à la naissance. Si l’aquagym est dans ce cadre dispensée par une sage-femme, elle peut être prise en charge en partie par la Sécurité sociale.

Petite précision : savoir nager n’est pas obligatoire pour pratiquer l’aquagym. La séance dure généralement entre 45 minutes et une heure et la température de l’eau est autour de 33 °C. Elle se pratique dans un petit bassin.

Grossesse Piscine Aquagym
© Istock

Comment se déroule une séance d’aquagym ?

En fait il faut savoir que durant une séance d’aquagym, il est possible de faire travailler tous les muscles du corps. Le choix se fait parfois suivant la demande des personnes assistant au cours ou de leur état de fatigue.

Les membres supérieurs, les fessiers et les cuisses travaillent beaucoup en aquagym. Parfois, il est possible d’effectuer un très léger travail sur le tissu abdominal. Chaque séance commence par un échauffement comme pour la gymnastique traditionnelle. Il est nécessaire pour éviter certains problèmes dus à des exercices faits sans préparation.

Ensuite, on laisse place au travail purement musculaire. Elle se termine par un moment plus calme et de détente avec les étirements, le stretching et la relaxation.

Il arrive que les papas dans certains centres soient acceptés et puissent accompagner leurs compagnes.

À lire aussi : Vivre sa grossesse bien dans sa tête

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.