Enfant handicapé : peut-on l’assurer pour l’avenir ?

Assurance Enfant Handicapé
« Parents d’un enfant handicapé, nous cherchons comment assurer son avenir. Existe-t-il des solutions adaptées ? » Vous avez le choix entre deux contrats, diffusés par tous les grands réseaux d’assurance.

Le contrat de rente survie

C'est une forme d'assurance-vie que vous pouvez souscrire, en tant que parents ou proches d'une personne handicapée, à son bénéfice exclusif.

Elle en profitera uniquement lors de votre décès. Pour bénéficier d'un tel contrat, la personne handicapée doit être incapable de subvenir à ses besoins ou de se constituer un revenu sans l'aide de sa famille.

Il n'existe aucune contrainte par rapport aux formes de l'assurance : ni sur sa durée, ni sur les modalités de paiement (périodiques ou uniques), ni sur la nature de la garantie (capital ou rente). Tout cela est laissé à la liberté des contractants et des assureurs.

La particularité de ce contrat, par rapport à d'autres formes d'assurance-vie, est un avantage fiscal spécifique. Il donne droit à une réduction d'impôt de 25 % des cotisations payées dans l'année. Par exemple, si on verse 1 000 € dans l'année, on a droit à une réduction d'impôt de 250 €.

Attention, ce calcul se base sur la limite de 1 070 € par an (+ 230 € par enfant à charge). On peut bien sûr verser davantage, mais la déduction fiscale sera établie à partir de ce plafond.

Le contrat d'épargne handicap

Il garantit à l'assuré handicapé un capital ou une rente viagère après une durée d'épargne qui peut être variable, mais doit être au minimum de six ans.

L'argent sera versé à la personne handicapée au terme du contrat. La réduction d'impôt est la même que pour le contrat de rente survie (25 % de toutes les cotisations payées dans l'année), avec les mêmes limites. On peut souscrire aux deux contrats, mais cet avantage fiscal ne s'applique qu'une seule fois et de manière globale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires