Hypnose chez l’enfant : est-ce efficace ?

Hypnose Enfant Serpent
L’hypnose est une technique qui est utilisée en médecine et qui rencontre de plus en plus de succès auprès des patients. Elle peut être utilisée chez l’enfant également. Elle permet d’intervenir dans des domaines tout à fait spécifiques et elle est tout particulièrement utilisée en milieu hospitalier. Elle peut aider les enfants qui dorment mal, les enfants souffrant d’énurésie nocturne et ceux qui souffrent d’anxiété.

Quels sont les domaines d’intervention de l’hypnose chez l’enfant ?

L’hypnose permet de régler un grand nombre de problèmes chez l’enfant :

  • Elle permet de prendre en charge la douleur des enfants malades ou victimes d’un accident important.
  • Elle intervient également sur les effets indésirables des médicaments, par exemple sur les nausées liées au traitement par chimiothérapie.
  • Elle permet de traiter les angoisses de l’enfant face à une situation bien particulière ou l’angoisse.
  • C’est un traitement qui peut se révéler efficace sur les problèmes de sommeil.
  • Elle est également intéressante dans le traitement du stress ou de l’angoisse.
  • Elle agit sur les troubles émotionnels comme les peurs, l’anxiété et les phobies.
  • Certains événements de vie entrainant des perturbations de l’humeur ou la tristesse comme un déménagement, le divorce des parents, la séparation, le deuil… peuvent être traités de cette manière en limitant ces symptômes et en les atténuant.
  • Les difficultés d’adaptation scolaire, les troubles psychosomatiques, la timidité.
  • Les troubles induits par des soins à l’hôpital, des soins dentaires, un vaccin…
Hypnose Enfant Efficace
© Istock

Son spectre assez large et à ce titre très intéressant, d’autant que certains troubles sont compliqués à prendre en charge, en particulier les troubles psychologiques. Le traitement de la douleur évite d’administrer de très fortes doses d’antalgiques. L’hypnose permet également d’offrir une bulle de bien-être aux petits quand ils ont une maladie grave par exemple.

L’hypnose peut être pratiquée à partir de quel âge ?

Avant trois ans : on utilise à ce moment un outil de distraction permettant de réaliser un examen du tout-petit ou un geste médical. Il peut prendre plusieurs formes et fonctionne, car le nourrisson et le bébé sont sensibles à leur environnement sensoriel. La chaleur, le toucher de matières moelleuses, le bercement… apportent réellement un cadre rassurant et apaisant à l’enfant.

Entre 3 et 6 ans : l’enfant est alors dans une période particulière celle du langage verbal et de l’imaginaire. On peut alors pratiquer l’hypnose en recourant aux jeux et aux contes hypnotiques, ouvrant le champ des possibles avec une bonne chance de réussir.

Après 6 ans : c’est l’âge idéal pour recourir à l’hypnose. En effet, c’est à cette période que les capacités de cette technique sont maximales. L’enfant est bien entendu capable d’imaginer, mais en plus il a le potentiel nécessaire pour élaborer. Il est alors très actif quand le personnel médical lui propose des jeux.

À l’adolescence : au cours de cette période aussi l’hypnose peut parfaitement fonctionner, mais il faut que l’enfant soit participatif et curieux.

L’hypnose : qu’est-ce que c’est et comment fonctionne-t-elle ?

En fait le but de l’hypnose, c’est d’obtenir un état de conscience modifié, tout en restant éveillé, grâce à différentes techniques comme l’attention portée à une partie du corps, une fixation du regard… C’est de cette manière qu’il est possible d’apaiser ou de soigner une addiction chez l’adolescent par exemple. Elle permet d’annihiler efforts et volonté pour réveiller la sensibilité de l’enfant. Il est alors possible qu’il modifie la perception qu’il s’est faite de son problème et qu’il envisage des alternatives puisque sa perception s’élargit.

L’hypnose reposant surtout sur l’imagination, les enfants sont forcément des sujets parfaits et très réceptifs. L’imaginaire durant ses premières années est réel. Ils peuvent être tour à tour princesse, dragon, chevalier et c’est la magie du comme si. On profite alors de cette prédisposition naturelle. De plus l’enfant n’a ni peurs ni préjugés vis-à-vis de la technique, ce qui est réellement un avantage. C’est pour cette raison que l’hypnose est facile à mettre en œuvre avec eux.

Tous les enfants sont-ils réceptifs à l’hypnose ?

Hypnose Enfant Docteur
© Istock

Non, certains enfants peuvent rester complètement hermétiques à l’hypnose, même si le thérapeute dispose de différentes techniques.

C’est le cas des enfants ayant perdu toute confiance en l’adulte, c’est assez peu fréquent, mais cela existe.

Il faut parfois prendre beaucoup plus de temps, instaurer une relation de confiance avec le thérapeute pour que l’enfant puisse enfin lâcher prise. C’est le cas notamment avec les ados qui sont désocialisés, qui n’ont pas confiance en eux et qui souffrent de douleurs chroniques.

Les jeunes enfants n’ont pas la faculté de se concentrer longtemps et il faut s’adapter en utilisant des activités concrètes. Les enfants hyperactifs sont à ce titre plus difficiles à traiter. Pourtant, tout est possible malgré tout.

En tant que parents, pouvez-vous assister aux séances ?

Quand il s’agit de petits enfants, la présence des parents est systématique. Au moment de la préadolescence, il faut demander à l’enfant s’il le souhaite et s’il est d’accord, en revanche, la plupart des thérapeutes demandent aux parents d’ados de rester dans la salle d’attente.

Combien faut-il de séances pour obtenir un résultat ?

Enfant écouteur Hypnose
© Istock

La plupart du temps, une séance est suffisante. Dans le cas par exemple d’enfants migraineux, celle-ci leur permet de mobiliser leurs ressources et ensuite, ils vont savoir gérer la douleur tout seuls. Pour les enfants n’ayant plus l’énergie suffisante parce que trop malade pour le faire seuls, il est possible de laisser un enregistrement. Il faut dans tous les cas que le thérapeute guide suffisamment bien l’enfant pour qu’il trouve les réponses par lui-même et le moyen de lutter contre un mal-être ou une douleur.

Comment fait-on pour mesurer l’efficacité de l’hypnose chez l’enfant ?

Tout d’abord, c’est assez simple à vérifier puisque son état s’améliore s’il est face à des troubles comme l’anxiété. Vous pouvez également le vérifier dans le traitement des troubles du sommeil, de la douleur, de la migraine… Ce sont les résultats qui sont les plus fiables pour vous prouver que l’enfant apprend à gérer la situation avec plus ou moins de réussite.

De plus, de nombreuses publications scientifiques sur le sujet ont permis de déterminer son efficacité.

Le neuro-imagerie a également offert la possibilité d’isoler le phénomène hypnotique au niveau cérébral. On peut constater qu’un enfant sous hypnose présente un réseau de neurones en activité, différents de ceux qui sont impliqués en période de sommeil, de veille ordinaire, de rêve… Les résultats fiables ont été enregistrés quand l’hypnose est utilisée en anesthésie.

On note également que certains soins désagréables peuvent être réalisés dans de meilleures conditions quand l’enfant est sous hypnose.

À lire aussi : Comment annoncer la mort à un enfant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.